Cenotes

Liens vitaux dans la péninsule du Yucatan et portes vers l'inframonde

"Trou avec un dépot d'eau" ou "Abisses" est la traduction générale du maya Ts’ono’ot ou D’zonot, plutard déformé par les conquistadors espagnols pour creer le mot "Cenote". Les cenotes sont des fosses naturelles ou des dolines, créées par l'effondrement du substratum calcaire qui expose les eaux souterraines sous-jacentes. Dans la péninsule du Yucatán, on estime à environ 6000 le nombre de cénotes sur environ 1800 km de réseaux de rivières souterraines et de systèmes de grottes sèches. Ces liaisons de surface avec des volumes d’eau souterrains (ou nappes phréatiques) peuvent être de grands bassins d’eau de plusieurs dizaines ou centaines de mètres de diamètre, mais pour la plupart d’entre eux, il s’agit de sites plus petits et protégés, sans eau exposée. Dans de nombreux cas, les cénotes révèlent un système de grottes sous-jacent et le débit d’eau peut être relativement rapide (8km / jour). Nous considérons les Cénotes comme les fenêtres donnant sur le monde souterrain de la péninsule du Yucatán.

Genèse des Cenotes et formation de la péninsule du Yucatan:

 

La péninsule du Yucatan est une plate-forme calcaire qui s'est formée dans les mers peu profondes durant la période du Crétacée (il y a environ 150 à 65 millions d'années). Son apparition a été progressive et la péninsule a connu 2 millions d’années de variations du niveau de la mer au cours des dernières eres de glace. Le niveau de l'eau est monté jusqu'à 120 m au-dessus du niveau actuel et ce depuis 5000 ans. Du Crétacé (il y a 150 à 65 millions d'années) au Cénozoïque-Quaternaire (65 millions d'années à l'heure actuelle), des roches se sont formées dans des des  récifs et des successions de plates-formes.

Le bloc du Yucatan est la couche  fondatrice ou le bassin mouvant de la péninsule et s'est formé pendant la période continentale paléozoïque (vieille d'environ 300 millions d'années)

À la fin du Crétacé et au début du Tertiaire (1ere partie de l'ère Cénozoïque), il y a environ 65 millions d'années, un astéroïde / météorite a atteint la zone appelée Chicxulub (également le cratère et la météorite Chicxulub). Avec 14.5km de diamètre et une vitesse incroyable de 20km par seconde, l'astéroïde a laissé un cratère de 200km de diamètre. L'astéroïde de la taille d'une ville avait la force d'un million de bombes nucléaires et est largement considéré par les scientifiques comme la principale cause de l'extinction des dinosaures, mettant ainsi fin à une domination de 160 millions d'années sur Terre.

En fait, ce processus d'extinction a éliminé plus de la moitié des espèces de la planète, pas seulement les dinosaures, mais également les ptérosaures à forme d'oiseau et les grands reptiles marins, ouvrant ainsi la voie aux mammifères qui se sont convertis en la plus dominante des espèces sur Terre, y compris les premiers humanoïdes et donc les humains modernes.

La force de l'impact a projeté des matériaux à grande vitesse dans l'atmosphère, déclenchant une série d'événements qui ont provoqué un hiver fulgurant, éliminant en quelques jours de nombreuses formes de vie sur Terre. Si les cenotes sont largement répandus dans la majeure partie de la péninsule du Yucatán, nous observons une forte densité de cénotes alignés et organisés autour de la circonférence Sud du cratère de Chicxulub

Processus typique de construction:

Nous pouvons différencier 3 phases au sein des processus chimiques intervenant dans la formation des Cenotes:

 

Dissolution - L’eau présente dans les systèmes de grottes est chargée de CO² en raison de son parcours dans l’atmosphère et couches de substrat qu’elle a dû traverser pour atteindre le sol calcaire. Nous parlons d'une réaction impliquant du carbonate de calcium, une acidification de l'eau. Il crée deux types d’érosion, une érosion verticale avec filtration de l’eau au travers du calcaire et vers le sous-sol et une dissolution horizontale de la roche calcaire dirigé vers la mer des Caraïbes.

 

Effondrement - Lors des glaciations, le niveau de la mer baisse et laisse une cavité ou une grotte remplie d'air. Avec la suppression de la nappe phréatique qui supportait le plafond calcaire, certaines parties se sont effondrées, entraînant ainsi la formation d'un cenote. À la fin de la période glaciaire, le niveau de la mer remonte, entraînant une nouvelle inondation de la caverne. Nous vivons actuellement dans une de ces périodes.

 

Construction - Lorsque, au cours de la dernière période glaciaire, nous avions (et avons toujours) des grottes sèches, la cristallisation des minéraux précipités a formé, principalement, des stalactites, des stalagmites et des colonnes. Ces formations sont essentielles à la stabilité du sol, de l'écosystème de la jungle et de nos villes. Ils fournissent de la même manière des fondations solides empêchant l’effondrement du toit en calcaire, et maintiennent ainsi une grande quantité d'espace non aquatique dans les cavernes. Ces espaces ne demandent qu'à être remplis d'eau, liquide vital précieux qui fait déjà défaut dans certaines parties du monde.


Types de Cenotes :


Systeme simple de classification de Cenote (morphometry,  by Hall, in 1936) :

 

a - Les cénotes de cruche ou de fosse ont une connexion en surface plus étroite que le diamètre de la masse d’eau;

b - Les cénotes de murs verticaux sont formés par des parois strictement verticales;

c - Les cénotes lacs sont celles avec des bassins d'eau peu profonde;

d - Les cénotes cavernes sont ceux qui ont une entrée horizontale avec des sections sèches.


L'eau des Cenotes :


Le grand aquifère Maya est l’une des seules sources naturelles d’eau douce de la péninsule du Yucatan. Il revêt donc une importance capitale dans la survie et le développement de quasiment toutes les formes de vie importantes de la péninsule du Yucatan. L'eau dans les cénotes est souvent très claire, car elle provient de la pluie, filtrée lentement par le sol calcaire, et contient donc très peu de matières en suspension et le débit des rivières souterraines est souvent extrêmement lent.

L'eau de pluie, douce, filtrée par le toit calcaire représente la couche supérieure de l'eau présente dans le sous sol. L'eau salée de densité supérieure, provenant de la proximité des côtes, en représente la couche inférieure. L'ensemble de l'aquifère est donc un système anchialine, largement étendu sur la terre ferme mais relié à la mer des Caraïbes.

Lorsqu'un cenote, ou la grotte inondée subséquente, fournit un accès suffisamment profond à l'aquifère, la séparation entre l'eau douce et l'eau salée peut être observable et est appelée "halocline", changement brutal de la concentration saline dans l'eau après un léger changement de profondeur. La tentative de mélange entre l'eau douce et l'eau salée donne une sorte de bande mobile floue, créée par la réfraction entre les différentes densités d'eau douce et d'eau salée.




Grottes et Cenotes, clés de l'existence de la Jungle et des animaux dans la Péninsule du Yucatan :

En raison de l'absence de sources d'eau douce extérieures, la vie végétale et animale de la jungle maya dépend directement de l'énorme volume d'eau stockée dans les grottes. Les cénotes sont l’accès principal à ces nappes phréatiques et le lien véritable pour la survie et le développement de la vie animale. Si les grands mammifères, tels que les jaguars et les pumas, peuvent vivre dans la jungle du Yucatan, c'est à cause des rivières souterraines. Si la jungle est très dense et connaît une grande diversité végétale, c'est grâce aux rivières souterraines.

Les grottes et les cenotes, sèches ou à moitié sèches, constituent un très bon labyrinthe et abri pour les proies, serpents, tarentules, chauves-souris et oiseaux migratoires comme le célèbre et légendaire Motmot si nous ne nous concentrons juste sur les entrées de grottes. L'écosystème de la jungle dépend et est en interaction profonde avec l'écosystème des grottes et des rivières souterraines.

Des animaux préhistoriques ont même été découverts, principalement par des plongeurs spéléologiques, dans des grottes inondées près de Tulum. Paresseux géant, tigres à dents de sabre et autres nouvelle espèce d'ancien grand félin associée aux jaguars modernes. La datation montre des animaux appartenant aux dernières années de l'ère du Pléistocène (de 2,588,000 a 11,700 ans en arrière).

Les humains utilisent les cénotes, les grottes et les systèmes aquifères de la péninsule du Yucatan depuis la fin du Pléistocène au début de l'Holocène, il y a environ 11 700 ans. Les humains préhistoriques ont utilisé les grottes comme des abris pour la survie et lieux de stockage de la nourriture et même parfois comme sépultures. Plus tard, ont fleuries les premières organisations d'humains nomades autour de certains cenote du sud de la péninsule du Yucatan.

Cenotes and Mayan

Les cenotes dans la culture maya depuis l'époque préhispanique sont un symbole de la dualité, représentant à la fois la vie et la mort. Evidemment, c'est le liquide substantiel dans les grottes qui a conduit les Mayas à former des communautés organisées autour des Cenotes. Ainsi, d'anciennes citées mayas se sont installées à proximité des cenotes et le contrôle des cenotes a été un déterminant de la force des dirigeants dans les grandes villes mayas.

Les Cenotes avaient une fonction sociale énorme. Les grottes constituaient également les abris parfaits pour les Mayas afin d'échapper ou de surprendre les espagnols avant, pendant et après la guerre de castes.

Les Mayas ont également une mythologie avancée autour des cenotes considérés comme les portes vers Xibalba, l'inframonde sacré, l'un des trois mondes expliquant la réalité selon la cosmovision maya. La vie commencerait dans les cenotes, à partir duquel le soleil renaitrait de nouveau pour illuminer chaque jour nouveau sur notre planète. Dans le même temps, les cenotes seraient l’entrée du monde des morts, des ténèbres et des maladies. Un monde spirituel sous la jungle, les eaux souterraines et les cavernes d'où commencerait justement le voyage vers Xibalbá.

 

Comme conséquence, diverses cérémonies et rituel étaient célébrées principalement autour des cenotes pour rendre hommage à des divinités telles que Chaac (la divinité de la pluie régnant dans les cenotes), Ah Puch (divinité roi de Xibalba et de la mort), pour demander la protection des gardiens de la forêt et des grottes (Aluxes) ou même pour marquer des jours spécifiques souvent liés à des transitions dans le calendrier maya comme les solstices ou les équinoxes. Ces rituels étaient pour la plupart liés à des phénomènes agricoles / cosmiques importants, d’où la conviction de Maya selon laquelle le monde souterrain serait en un mot le cosmos. Les grottes sont également associées symboliquement avec la Jaguar représentant la puissance présente dans les profondeurs de la terre et l'obscurité de l'univers.

Riviera Maya I  México  |  info@secretfootsteps.com  |  +52 984.1859.532

logo.png